• Accueil
  • > Une vie pour quoi faire ?

Une vie pour quoi faire ?

Une vie pour quoi faire ?


Du premier jour d’innocence écervelée
A ce présent indigent et inavouable ;
De cet avenir dont nous n’osons espérer
Qu’une fin que l’on souhaite plus acceptables,
L’illusion du bonheur nous pousse au danger
Dans la futilité de ces désirs passables,
Qui nous enivre de plaisir désenchanté
Dans l’instant qui passe, éphémère et insatiable ;
Depuis l’enfant élevé dans l’infirmité
A cette jeunesse légère et incapable,
De cet homme mûr désabusé, épuisé,
A ce vieillard sachant sa fin inexorable ;
L’existence nous punis de tristes journées,
De moments et d’évènements insupportables
Qui nous condamne à l’angoisse et à endurer
Des déconvenues et des souffrances ineffables ;
La vie étant un mal pourquoi la prolonger
Au-delà de ce qui nous parait acceptable,
Dans l’entêtement pour vivre, désespéré,
Dans tous ces funestes atermoiements pitoyables
Où chacun aspire à vouloir l’éternité
Dans les abus de ce qui leur est profitable,
Dans l’indifférence de ces âmes affamées
Dérangeant leur petit bien-être, plus louable ;
Qu’ont-ils à se reprocher pour se torturer
A sauver les restes de leurs cœurs charitables ;
De cette mort qui est toujours prématurée
Quand la peur rend les choses plus épouvantables :
La quiétude face à la mort appartient
A ceux qui ont su dépassé leur petit être
Dans l’abnégation en exorcisant leur fin,
Sans recours à la science ni à aucun prêtre.



Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire