• Accueil
  • > De l’imperfectible intelligence

De l’imperfectible intelligence

De l’imperfectible intelligence

Comment l’homme peut-il encore se supporter
Face à la faiblesse de son intelligence,
Sa capacité à comprendre limitée,
Sa difficulté d’approcher la connaissance ;

Dans sa conquête stérile de vérité
Sa toute exigence le détourne du fruit
De l’existence, plus proche de sa portée
Et qui l’aiderait à donner sens à sa vie ;

Combien de temps lui faut-il pour continuer
A vivre l’incertitude de se connaître,
D’ignorer cet inconvénient d’être né
Qui nous destine à la crainte de ne plus être ;

Sans comprendre la vraie raison de son passage,
Sans savoir si quelque chose nous survivra,
Si dans le malheur il saura tourner la page,
Si une autre chance l’attend dans l’au-delà ;

Ce peut-il qu’il continu à dilapider
Tout son temps dans cette oisiveté confortable,
Dans l’indolence et  dans la cupidité
Maladive, qui le rend frivole et instable ;

Faudra-t-il qu’il puisse apprendre à se satisfaire
Du nécessaire plutôt que de ce superflu
Qui le condamne inexorablement au fer
De l’envie, à l’emprisonnement de l’abus ;

Continuera-t-il à ignorer notre histoire
Dans la suite des progrès de l’humanité
Dont nous sommes la continuité, la mémoire,
Justifiant sa foi en l’universalité ;

C’est par une meilleure instruction des peuples
Que nous cultiverons une fraternité
Sans concession pour cette intolérance aveugle,
Dans le rejet de ces conceptions surannées ;

C’est bien l’imperfection de notre intelligence
Le corollaire des erreurs et préjugés,
Qui galvanise nos passions dans l’ignorance
Et dont notre raison a le plus à lutter.



Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire