De l’hinhibition

De l’inhibition

Passions que les envies assiègent
D’élans brisés qui se morfondent
Et se consument comme un cierge
Dans la droiture pudibonde ;

Flamme éteinte au vent pernicieux
Des plaisirs ne trouvant d’issue
Que dans le vide licencieux
Et les frustrations du refus ;

Carcan morale qui s’embrase
Au bûcher de la tentation
Dans la volupté sans emphase,
Des supplices flagellations ;

Défloraison des appétences
Fanées sur l’autel des valeurs,
Cultivant la résipiscence,
Sous les serres où germent les peurs ;

Assouvissement solitaire
D’une libido réprimée
En une chasteté pubère
Refoulée et émasculée ;

Ô concupiscence coupable,
Désir incestueux des consciences :
Dans  l’excitation inavouable
Nos cœurs s’ébranlent en tous les sens.

 

 
 



Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire