De l’indécent courage

Posté le 12 août 2008

De l’indécent courage

 Triste et pitoyable spectacle
Que nous offre le sursitaire :
Dans le déni de sa débâcle
Se démenant pour rester fière ;

Au comble de l’humiliation
Son attachement à la vie
Et cette indécente obsession
Pour rester quelqu’en soit le prix ;

S’inventant un dernier combat
Dans une lutte sans issue
Dont il nie tous les résultats,
Ne voulant s’avouer vaincu ;

Pareil au taureau dans l’arène,
Il veut apparaitre sans peur
Dans une ultime mise en scène
Où il périra en vainqueur ;

Expression vaine d’un orgueil
Pris de vertige face à l’abîme,
Sursaut du moribond au seuil
Du trépas s’accrochant aux cimes ;

La bravoure n’est-elle pas
Face à la mort de lui sourire ?
La dignité n’est-elle pas :
Se résigner sans s’accroupir ?

Que d’agitation convulsive
Ont été prise pour du courage,
Que de résolution passive
Ont terni les plus belles images ;

Quel pleutre acharnement pour vivre
Dans la lâcheté inavouée,
D’un vaniteux qui veut poursuivre
Son rêve d’immortalité.

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire